Carine Achard chante ce qui ne se dit pas. Parce qu’en musique, tout est différent : ce qui fait mal, ce qui révolte, ce qui bouleverse et submerge, d’un coup trouve un sens. Les non-dits qui serrent le ventre se faufilent dans un murmure puis s’envolent. C’est doux, puis fort, ça martèle et emporte, se tend en un appel strident pour atterrir comme une caresse bienveillante. Elle chante l’ombre et la lumière, les siennes et celles du monde. Parce qu’en musique, tout est différent, parce qu’en musique, tout trouve un sens.

 

     Dans l’orage électrique des guitares en colère et la mélancolie épurée des piano-voix pudiques et tendres, Carine Achard se livre, tout en contraste, sur des textes intimistes et engagés, bruts et sans détours.


Parcours en quelques temps forts :

2007-2012:

  • Première partie de Nicoletta à Châtel-guyon (63),
  • Plusieurs passages au Petit Journal de Montparnasse en première partie de l’Olivet Jazz Band et des Rolling domino,
  • Espace Malraux de Joué les Tours (37) (festival voix de femmes), La Pléiade (La Riche, 37), le Quai des Arts (Vivrayes, 72).

2012: Rencontre avec Dominique Chanteloup, batteur percussionniste et clarinettiste.

2014: Premier album « avant l’aurore » (sorti chez l’autre distribution, avec le soutien des bains douches de Lignières)

2014-2016: Une cinquantaine de dates en Région Centre et Parisienne: l’atelier spectacle de Vernouillet (28), les Bains Douches de Lignières (concert hors les murs, 18), L’Angora (Paris 11ème), Théâtre Darius Milhaud (Paris 19ème), pub les Jacobins (off du printemps de Bourges), Oésia (37) (ouverture de la saison 2015), espace culturel d’Avoine (37), la Boîte à Musique (Issoudun, 36).

5 septembre 2016: Nouvel E.P «Blanc Carmin», aux sonorités plus rock annoncant les couleurs du prochain album.

Septembre 2016: Participation aux Rencontres d’Astaffort sous la supervision de Francis Cabrel, session parrainée par Renan Luce.

Dans son dernier E.P «Blanc Carmin», l’artiste prend un vrai tournant vers un univers plus rock aux sonorités électo-acoustiques percutantes: Une voix plus assumée, des textes entiers, qui annoncent les couleurs du prochain album (sortie prévue début 2018 chez l’Autre Distribution).

Dans la presse

FrancoFans, chronique du disque Blanc Carmin
« Un opus à l’image de son titre: bel et bien polychrome. »

La Nouvelle République, Tours
« La douce Carine Achard sort de sa chrysalide »

TMV mag
« La chanson, c’est son métier »

La Nouvelle République, Bourges

« La jeune pianiste auteur-compositeur, a régalé son auditoire avec les pépites de son dernier album Avant l’aurore. »

Edith Magazine
« La discrète Carine Achard trace sa route, séduit. Le public est de plus en plus nombreux à suivre son sillage. »

La Nouvelle République, Céré la Ronde

« Carine Achard: un joli talent
Dès les premières notes interprétées au piano, le public était sous le charme de cette jeune femme.
 Les textes, bien tournés, racontent la vie et ses turpitudes. »

Tours plus le Mag, N°39
« Une artiste tourangelle nous enchante
Elle est désormais passée dans la cour des grands et le public, d’avance conquis, ne s’y est pas trompé. Ce fut un véritable engouement. (…) »

La nouvelle république, VEIGNE

« Carine Achard, la révélation
, une ovation méritée. »

La république du centre

« Jolie découverte »

[/wolf_col_12]